[Source: Journal Marianne du 5 au 11 mai 2003]

Mouvement des musulmans laïques de France

L'APPEL DE MAI
Appel aux citoyens musulmans de France épris de paix, de justice, de liberté et de laïcité

Notre liberté de conscience et notre liberté d'expression sont, aujourd'hui, remises en question. Nous ne pouvons plus nous taire. Notre silence nous rend complices des manipulations tendancieuses des obscurantistes de l'islam.
Nous devons prendre nos responsabilités pour sortir des pièges tendus à la république, à la laïcité, à l'islam et aux musulmans. Face à la tentative de ceux qui veulent imposer un fondamentalisme musulman importé de l'étranger et qui souhaitent instrumentaliser l'islam et les musulmans à des fins politiques, notre devoir est de nous mobiliser et d'agir.
- Nous mobiliser et agir pour défendre une conception moderne de l'islam en phase avec son époque et les lois et valeurs de la République, en particulier la laïcité et l'égalité de droits absolue entre citoyens des deux sexes.
- Nous mobiliser et agir pour défendre la notion de libre arbitre et de liberté individuelle.
- Nous mobiliser et agir pour lutter contre toute forme d'intégrisme et d'obscurantisme.
- Nous mobiliser et agir pour favoriser l'intégration dans la nation des Français issus de l'immigration et développer leur participation active à la vie sociale, économique, publique et politique.
- Nous mobiliser et agir pour travailler collectivement à une réforme de l'islam en favorisant l'ouverture d'un débat de fond sur l'islam et sur ses nécessaires adaptations.
- Nous mobiliser et agir enfin pour favoriser le dialogue et le rapprochement respectueux avec les autres religions. Nous appelons, donc, la majorité silencieuse des musulmans de France, pratiquants ou non, muselés depuis toujours par les pressions et les intimidations, à se lever, enfin, pour s'exprimer et faire valoir leur point de vue.
Au passage, nous dénonçons toute culture de la haine et de la violence au nom de l'islam qui est le reflet d'une mentalité réactionnaire. Le débat surréaliste actuel sur le foulard islamique, véritable étendard de l'islamisme politique, la mise en cause de la laïcité française ne doivent pas faire perdre de vue qu'il s'agit là pour la France et les Français de refuser et de résister à l'implantation sur notre territoire d'une idéologie dangereuse, perverse et surtout mortelle pour la République. Cette idéologie est véhiculée par des mouvements qui, sous couvert de représentativité, se sont appropriés l'ensemble des musulmans de France.
Nous sommes, en tant que musulmans laïcs profondément attachés la France, les premières victimes des amalgames et des manipulations. Nous nous devons donc d'être comme une avant-garde les premiers à réagir et à nous engager pour défendre la République, la laïcité, la citoyenneté et la liberté de culte pour tous, sans faille et sans faiblesse.

Mouvement des musulmans laïcs de France
Espace B, 16, rue Barbanègre, 75019Paris
MMLF@free.fr

PREMIERS SIGNATAIRES :
Sabiha Ahmine, adjointe au maire de Lyon
Fouad Ahmine, cadre
Nadia Amiri, ex-vice-présidente de France Plus
Soheib Bencheikh, grand mufti de Marseille
Abdallah Bcnsadoun, consultant en informatique
Nora Berra, médecin, conseillère municipale de Neuville-sur-Saône
Nadir Bourkani, responsable du rituel musulman
Malek Ghebel, anthropologue
Betoule Fekkar-Lambiotte, inspectrice générale à l'Education nationale, ancien membre du Conseil français du culte musulman
Abderrahmane Ghoul Moulay, imam
Mezri Haddad, philosophe et écrivain
Morad El Hattab, écrivain
Rachid Kaci, présidentdu mouvement Démocratia
Hamid Lafrad, Conseiller municipal de Metz
Michel Renard, directeur de la revue Islam de France
Aziz Sahiri, conseiller technique en prévention de la délinquance
Jamil Sayah, maître de conférence de droit public, président de l'association Amal
Mohamed Sifaoui, journaliste
Djida Tazdait, ex-députée européenne
Yassir Yebba, chercheur